Le mot du Maire

2020 est mort vive 2021 ! Dans quelques heures, cette année particulièrement marquante va se terminer. Chacun aura été marqué par tous ces évènements que nous avons vécus, subis, et qui nous auront affectés à des niveaux différents selon notre situation personnelle. Les différentes phases de confinements, de respect des distanciations et de protocoles sanitaires au travail ou à l’école,  ont fortement fait évoluer les habitudes individuelles et relations entre les individus.

Cette « trêve des confiseurs », dans ce contexte, se fera sous le signe de la prudence et du respect des règles sanitaires.

Notre village s’est paré des illuminations de noël, et cette année, avec l’installation des nouveaux candélabres nous avons pu décorer la rue François TRICARD. Chaque année nous procédons à des achats complémentaires ce qui permet de changer les motifs et d’augmenter les zones éclairées.

En cette fin d’année, le conseil a travaillé sur les projets de travaux à mener sur le mandat qui se présente. Les premiers dossiers vont porter sur la restauration du bâtiment à l’arrière du commerce, l’étude sur l’implantation de panneaux photovoltaïques, des aménagements pour les plus petits et les premières esquisses pour un aménagement de terrains à bâtir.

Par le biais de la commission affaires scolaires et le conseil d’école le regroupement pédagogique a bien évolué pour une application en septembre 2021, la décision a été prise pour poursuivre les quatre jours et demi et les Temps Educatifs Périscolaires.

Contrairement aux autres années, nous ne nous retrouverons pas en début janvier, autour de la traditionnelle galette et du verre de l’amitié, pour les vœux communaux.

Même dans ce contexte très complexe la période de fêtes est l’occasion de vous retrouver en famille et entre amis, je vous souhaite à tous de pleinement profiter de ces instants magiques pour les yeux et les émotions, une grande sagesse dans vos contacts et déplacements en respectant le couvre-feu!

Espérons tous que 2021 nous permettra de revenir à un mode de vie plus adapté à nos habitudes de convivialité et d’échanges.

virus influenza aviaire

Depuis la confirmation du premier cas positif dans l’avifaune sauvage au virus influenza aviaire hautement pathogène de sous-type H5N8 le 23/10/2020 aux Pays Bas, le nombre de cas dans la faune sauvage ne cesse de croitre en Europe. En date du 16/11/2020, les autorités compétentes ont confirmé dans l’avifaune libre 30 cas au Pays Bas, 130 cas en Allemagne, 8 au Danemark, 1 en Irlande mais également 3 foyers d’IAHP en élevages ont été confirmés aux Pays Bas, 4 en Allemagne, 2 au Royaume Uni.

Au vu de cette situation, le ministre de l’agriculture et de l’alimentation a décidé après concertation avec l’ensemble des opérateurs des filières concernées et de la fédération nationale des chasseurs, de relever le niveau de risque à « élevé » sur l’ensemble du territoire national.

Cette évolution du niveau de risque d’introduction du virus IA par l’avifaune impose la mise en place de mesures de biosécurité renforcées, notamment dans l’ensemble des élevages non-commerciaux (basse-cours). Ce renforcement des mesures implique pour ces élevages la claustration des volailles ou la pose de filets pour pallier tout contact avec les oiseaux sauvages.