exposition

Cette année, l’association « Potiers et Patrimoine de Ligron » n’a pas souhaité participer aux JEP 2020 pour cause de COVID.

Toutefois, grâce à une artiste, Zoia SKOROPADENKO et un collectionneur en poteries de Ligron, Bernard VITOUR, adhérents tous les deux de notre association, une petite exposition temporaire de tessons (fragments de poteries) sera présentée au restaurant « Le Ligronnais » du 19 au 30 septembre 2020 aux heures d’ouverture (du mardi au vendredi de 8h à 21h, le samedi de 8h à 22h et le dimanche de 8h à 13h).

 

HISTORIQUE DES POTERIES DE LIGRON

La présence de potiers à Ligron est attestée depuis le XIIIème siècle et le dernier atelier a fermé ses portes en 1910. Part importante de la production, les pièces utilitaires, que leur usage destinait à être cassées puis jetées, sont peu nombreuses à être parvenues jusqu’à nous. En revanche, un certain nombre de belles pièces décoratives ou religieuses attestent de la vitalité de ces ateliers.

La production religieuse, caractérisée par la richesse de son ornementation, retient particulièrement l’attention : de la fameuse petite « Vierge de Ligron », présente autrefois dans chaque maison de la région, aux retables portatifs ; certaines de ces pièces, souvent réalisées sur commande, existent encore aujourd’hui. On peut les découvrir au Musée de la Reine Bérengère du Mans et au Musée Espace Faïence de Malicorne.

Du XVIIème à la moitié du XVIIIème siècle, les pièces étaient pour la plupart dites « jaspées », c’est à dire recouvertes d’une glaçure de plusieurs teintes, qui donne un aspect polychrome et brillant aux pièces ; la glaçure bleue elle, obtenue à partir d’oxyde de cobalt, était très chère et  rare.

Par la suite, la glaçure devient monochrome : à base de manganèse, bénitiers et autres objets religieux ou décoratifs se teintent de brun.

Affiche exposition en pdf